Témoignages

Léa,
chef de travaux
Europe de l’Est

Ouvrir, rénover, maintenir : en trois mots, c’est ce que je fais chez Promod. Pour toutes les ouvertures et les rénovations de magasins dans ma zone, je joue le rôle de chef de projet : je définis le planning et le cahier des charges, je sélectionne les meilleurs fournisseurs, je contrôle l’avancement de leur travail, etc. En interne, j’ai aussi beaucoup d’interlocuteurs : les responsables des régions où des magasins vont ouvrir ou être rénovés, les responsables merchandising, les services de la logistique chargés d’expédier le mobilier…

Je passe évidemment beaucoup de temps en déplacement : toute l’Europe de l’Est est ainsi devenue mon second lieu de travail. Je voyage pour rencontrer de nouveaux fournisseurs, préparer les chantiers, négocier et signer des contrats avec des prestataires, contrôler l’état des travaux et, bien sûr, « lever les réserves » lorsqu’un magasin ouvre ses portes – c’est-à-dire relever tous les petits détails qui restent à corriger. Je suis très exigeante sur la qualité des travaux réalisés mais aussi sur les délais. Un jour de retard dans un chantier, c’est aussi un jour de chiffre d’affaires en moins pour le magasin.

Le fait d’être une femme est plutôt un avantage dans un métier qui est plutôt masculin : mes fournisseurs essaient moins de jouer sur le rapport de force. Je ne suis pas non plus un spécialiste de tous les métiers que je supervise mais ce n’est pas un problème : cela me permet de ne pas me perdre dans des détails sans importance.

Je suis aussi en charge de la maintenance de mes magasins. C’est tout aussi important parce que les problèmes dans ce domaine affectent directement nos clientes : en plein été, par exemple, pas question pour elles de mettre un pied dans un magasin dont la climatisation est en panne ! Je m’assure donc que mes fournisseurs interviennent le plus vite possible et qu’ils font bien leur travail. La maintenance, c’est du curatif mais cela me permet ensuite de faire encore plus de préventif : quand je prépare une ouverture ou une rénovation, je deviens plus exigeante et plus vigilante sur les points où j’ai connu des problèmes de maintenance.

Il faut beaucoup de leadership pour que tout se passe bien. Je coordonne en effet beaucoup d’interlocuteurs externes dans chaque chantier mais je n’ai aucune autorité hiérarchique sur eux. Je suis dans la position d’un chef d’orchestre qui dirige en permanence plusieurs concerts à la fois et il faut que chaque musicien suive le rythme et joue bien son rôle au bon moment. En plus, Promod est en pleine expansion : autant dire qu’actuellement, j’ai à peine terminé un chantier que deux nouveaux commencent…


FERMER